L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) est une aide de l’Etat attribuée pour favoriser le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie. Son montant,  calculé en fonction des ressources du bénéficiaire, reste souvent insuffisant pour couvrir tous les frais engendrés par la dépendance.
La souscription d’une assurance vie est dès lors une bonne solution pour préserver son indépendance financière et épargner à ses proches les contraintes d’une prise en charge.

Une protection garantie et durable

Le contrat AFER Dépendance vous permet de choisir entre deux niveaux de protection,  selon que vous estimez avoir besoin d’une rente en cas de dépendance totale comme partielle ou uniquement en cas de dépendance totale.
Vous choisissez également le montant de la rente qui vous sera versée si vous vous trouvez en état de dépendance totale (jusqu’à 3 000 € par mois). Si vous avez opté pour la couverture du risque de dépendance partielle, c’est sur ce montant que votre rente sera calculée le cas échéant.
Quoi qu’il en soit, votre protection est garantie aussi longtemps que votre état de santé l’exige. Et pas seulement du point de vue financier ! L’AFER a en effet composé pour vous un bouquet de prestations complémentaires :
– des services d’assistance par téléphone, auxquels l’assuré et ses aidants peuvent accéder tout au long du contrat.
– la prise en charge  d’un bilan réalisé par le médecin traitant, pour dépister les troubles de mémoire et d’attention.
– une aide matérielle en cas d’hospitalisation de plus de 2 jours ou d’immobilisation au domicile pendant plus de 5 jours : aide ménagère, garde des animaux, transport d’un proche, téléassistance…
– mise en place un plan d’aide au déménagement en maison de retraite.

Des modalités de souscription simplifiées

Trois éléments permettent de déterminer le montant de la cotisation
1) L’âge au moment de la souscription. Le contrat Dependance AFER est accessible à partir de 40 ans et jusqu’à 77 ans, mais les tarifs sont d’autant plus avantageux que l’adhérent est jeune à la signature du contrat.
2) Le choix de la garantie (dépendance totale / dépendance totale et partielle).
3) Le montant de la rente choisi.
Pour le reste, les formalités sont réduites à leur strict minimum : une simple déclaration de bonne santé peut suffire pour être assuré.
Enfin, pour davantage de souplesse, les cotisations peuvent être réglées par prélèvements mensuels, trimestriels ou semestriels, voire annuellement.